Conseil d’administration

Elizabeth McIsaac
Membre du conseil d’administration et présidente de Maytree

Elizabeth est la présidente de Maytree, une fondation canadienne à but non lucratif dédiée à la lutte contre la pauvreté et à la défense des droits de la personne au Canada. Leader dévouée dans le secteur caritatif, elle possède aussi une solide expérience dans la recherche, enseignant et travaillant dans la prestation de services directs. Elizabeth a joué un rôle décisif dans la création d’initiatives telles que le Toronto Region Immigrant Employment Council (TRIEC) ou elle a tenu le poste de directrice exécutive de 2007 à 2012. À la suite de TRIEC, Elizabeth a fondé et dirigé Mowat NFP (Not-for-Profit Policy) au Mowat Centre, Mowat NFP, un carrefour de recherche axé sur les politiques des pouvoirs publics afin de renforcer le secteur caritatif. Elizabeth possède un diplôme en sociologie de l’éducation de l’Université de Toronto, Institut d’études pédagogiques de l’Ontario.

Cécile Arbaud
Directrice générale, Dans la rue

Cécile Arbaud est la directrice générale de Dans la rue depuis le milieu de l’année 2013. Cécile détient un degré en ingénierie, un MBA du Collège des Ingénieurs à Paris et un certificat en psychologie de l’Université de Montréal. Tout au long de sa carrière, en tant que gérante et conseillère pour des organismes privés, publics et non caritatifs, elle est parvenue à relever avec succès de nombreux défis à Paris, Vancouver et Montréal. Ses responsabilités se sont étendues à la vérification, la planification stratégique, la mise en place de systèmes de gestion, la refonte de procédés et structures, le développement organisationnel et la gestion des changements. Les trois piliers de base de son approche de la gestion sont le partage de l’expérience, l’intelligence collective et le développement individuel.

Cécile Arbaud siège au conseil d’administration du RAPSIM (Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal), un réseau de 105 organismes communautaires du secteur de l’itinérance à Montréal. Membre du conseil de Vers un chez-soi Canada, une coalition nationale de prévention, de réduction et d’élimination de l’itinérance chez les jeunes partout au pays, elle représente également Dans la rue auprès de la communauté nationale d’apprentissage sur l’itinérance des jeunes. Ces engagements l’on menée à développer une vaste connaissance sur l’itinérance et en particulier l’itinérance chez les jeunes. Une de ses initiatives les plus récente a été/est de lancer Jeunes+, une coalition québécoise visant à créer le changement dans la prévention de l’itinérance chez les jeunes dans la province. Bien qu’en avril 2019 elle en était encore à un stade préliminaire, la coalition est en train de gagner beaucoup de soutien.

Stephen Gaetz
Président directeur général de l’Observatoire canadien sur l’itinérance

Le docteur Gaetz est le président directeur général de l’Observatoire canadien sur l’itinérance. Un de ses projets principaux est le Rond-point de l’itinérance, une bibliothèque de recherche basée sur le web reconnue à l’échelle internationale comme un modèle d’innovation en matière de mobilisation des connaissances. En 2016, le Dr Gaetz a mérité le prix de recherche Impact (Connexion) décerné par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada, et en 2016 il a reçu la haute distinction de membre de l’Ordre du Canada.

À titre d’universitaire, le docteur Gaetz s’intéresse depuis longtemps à la compréhension de l’itinérance, ses causes, comment elle est vécue et ses solutions potentielles. Son programme de recherche a été défini par son désir de «rendre la recherche importante» en effectuant des recherches académiques rigoureuses qui contribuent à notre base de connaissances sur l’itinérance et qui sont mobilisées de façon à ce qu’elles aient une incidence sur la politique, la pratique et l’opinion publique.

En tant que chef de file et innovateur reconnu à l’échelle internationale dans le domaine de la mobilisation des connaissances, le docteur Gaetz est à la tête des efforts de rassemblement des chercheurs, praticiens, décideurs et personnes à expérience vécue d’itinérance afin qu’ils puissent participer à un programme large de recherche communautaire active et de création de connaissances conçu pour contribuer aux solutions au problème de l’itinérance

Jasmine Hayes
Directrice adjointe, United States Interagency Council on Homelessness

En tant que directrice adjointe du United States Interagency Council on Homelessness, Jasmine encourage et veille à l’atteinte des buts nationaux qui sont de mettre fin à l’itinérance. Plus récemment, elle a dirigé la création et la mise en place de critères et de repères qui fournissent aux collectivités un modèle de base pour établir une réponse communautaire coordonnée pour prévenir et éliminer l’itinérance chez les jeunes et les familles. Jasmine a aussi passé plus de 15 ans à consolider les pratiques de protection de l’enfance étatiques et locales. Elle a dirigé la planification, les politiques, l’amélioration de la qualité et la création de ressources pour l’agence de protection de l’enfance du district de Columbia, prenant ainsi la tête du développement des ressources en matière de logement et de prévention. Jasmine détient une maîtrise en travail social de l’Université de Toronto.

Michael Herrera

Michael est l’ancien vice-président des finances et de l’administration de Centraide du Grand Toronto. Michael s’est joint à Centraide en août 2009. Lors de son mandat de vice-président, finances et administration, Michael a fourni un leadership stratégique de la gestion comptable et financière et supervisé les opérations quotidiennes du service ainsi que l’élaboration et la prestation de rapports exacts et précis aux intervenants de Centraide. Michael a passé sa carrière au service du secteur caritatif, ayant œuvré auprès de services sociaux et d’organismes religieux et artistiques. Avant de travailler avec Centraide, Michael était trésorier intérimaire de l’Église anglicane du Canada. Il a occupé des postes semblables au YMCA du Grand Toronto et au Ballet national du Canada. Auparavant, Michael était un responsable pour EY et, en tant que conseiller indépendant, a appuyé les arts et les organismes artistiques et de défense du patrimoine par l’entremise de la création et la prestation de formation en finances et en gouvernance auprès de plusieurs organismes dans la province. La participation de Michael à la vie communautaire a compris des rôles de gouvernance auprès d’organismes tels que le Social Planning Council, Toronto Foundation et l’Association des musées de l’Ontario. Il siège actuellement au conseil administratif du Crow’s Theatre et au Finance and Property Committee du Sherbourne Health Centre. Michael possède un diplôme de commerce de l’Université de Toronto et est membre de l’Institut des comptables agréés depuis 1996.

Amy E. Horton-Newell
Directrice, American Bar Association Center for Public Interest Law

Depuis 2001, Amy E. Horton-Newell dirige des initiatives interdisciplinaires à fort impact à caractère juridique et politique auprès de la American Bar Association, en tant que directrice de la Commission on Homelessness & Poverty depuis 17 ans, et aujourd’hui à titre de directrice du Center for Public Interest Law. À la tête d’une équipe de plus de 150 personnes et de 11 entités dédiées à améliorer les situations des populations vulnérables en apportant des solutions juridiques et politiques, elle collabore avec des groupes de défense, des associations, des bailleurs de fonds et des agences gouvernementales pour mettre en place des solutions bipartisanes à des questions sociales complexes. Elle a conçu et lancé le ABA Homeless Youth Legal Network, un réseau national destiné à accroître les services juridiques et abaisser les barrières légales. Elle a siégé à la Montgomery County Interagency Commission on Homelessness de 2014 à 2018 et a été honorée par la National Coalition for Homeless Veterans en 2014 pour le leadership exceptionnel dont elle a fait preuve dans l’élimination de l’itinérance chez les anciens combattants aux États-Unis. Elle siège actuellement au conseil consultatif international du nouveau Centre national canadien de l’excellence «Changer de direction, un laboratoire d’innovation sociale en matière d’itinérance chez les jeunes». Amy a reçu un baccalauréat ès arts en espagnol de l’Université de Maryland, College Park, et est diplômée de l’école de droit de l’Université de Maryland où elle s’est spécialisée en droit de la pauvreté et de l’entraide dans la rue.

Melanie Redman
Co-fondatrice, Présidente Directrice générale VCSC

Melanie Redman est la directrice des partenariats et de la mise en œuvre (DPMO) et a la responsabilité de s’assurer que les utilisateurs finaux du gouvernement et des secteurs sans but lucratif et privé jouent des rôles clés et importants dans la planification, l’orientation et la gestion du programme de recherche et des activités d’application des activités.

Kenn Richard
Directeur, Indigenous Spirit Fund

Des deux côtés de sa famille, Kenn Richard puise ses origines dans les établissements métis et francophones installés le long des rivières Red et Assiniboine au Manitoba. Dans sa famille, il est le premier de sa génération à avoir été élevé dans un milieu urbain et à détenir un diplôme universitaire. Il possède une maîtrise en travail social de l’Université du Manitoba et pratique les travaux sociaux, en particulier dans le domaine de l’aide à l’enfance autochtone, depuis le milieu des années soixante-dix. Kenn est le fondateur et jusqu’à une date récente le directeur exécutif des Native Child and Family Services de Toronto, mandaté par la Société d’aide à l’enfance et un centre de santé mentale pour les enfants, depuis 1989. Kenn a reçu de nombreux prix y compris le Toronto Civic Award of Merit, le Aboriginal Affairs Award, le Chief of Police Community Award, le Salute to the City Award pour contributions civiques exceptionnelles, et le Diamond Jubilee medal en l’honneur des 60 ans de règne de SAR Elizabeth. Kenn est un ardent défenseur des enfants aux niveaux national et local et est souvent sollicité pour porter conseil au gouvernement dans les domaines du bien-être des enfants autochtones et de ses enjeux. Il a comparu comme témoin expert devant les tribunaux et les comités parlementaires / législatifs au sujet de questions associées aux enfants autochtones. Il s’est aussi montré très actif dans les médias écrits et visuels en ce qui concerne les questions reliées au bien-être des enfants autochtones. Il a été consultant pour une variété de projets axés sur l’interface des peuples autochtones et le système des services sociaux.

Suzanne L. Stewart
Directrice du Waakebiness-Bryce Institute for Indigenous Health, Dalla Lana School of Public Health à l’Université de Toronto

Dr Stewart est membre de la Yellowknife Dene First Nation. Psychologue autorisée et directrice du Waakebiness-Bryce Institute for Indigenous Health à la Dalla Lana School of Public Health de l’Université de Toronto, elle tient le poste de professeure associée dans la division des Social and Behavioural Health Sciences. La recherche et les intérêts d’enseignement de Dr Stewart incluent la santé et la guérison autochtones et elle s’est spécialisée dans la psychologie (itinérance, santé mentale des jeunes, identité et développement travail-vie), les déterminants autochtones de la santé, les pédagogies autochtones dans l’éducation supérieure et les sciences de la santé, et l’éthique et les méthodologies de la recherche autochtone. Elle siège également à la section autochtone de l’Association canadienne de psychologie et s’est engagée à faire progresser les questions autochtones de la guérison chez les Autochtones dans les domaines de la pratique et de la politique de la santé.

Mark Tonkovich
Partenaire, Blake, Cassels & Graydon LLP

Mark Tonkovich est partenaire chez Blake, Cassels & Graydon LLP, l’un des meilleurs cabinets d’avocats en droit des affaires du Canada. Au cours des dix dernières années, la pratique de Mark s’est concentrée exclusivement sur la façon de résoudre les litiges fiscaux et de droit public auprès de l’Agence du revenu du Canada et les organismes de réglementation des impôts provinciaux. Il possède une expérience et expertise dans une variété de domaines fiscaux et réglementaires et a également œuvré à titre d’avocat de confiance en matière de litiges fiscaux auprès de particuliers ainsi que les entreprises les plus importantes et les plus sophistiquées au monde. Il est reconnu comme l’un des meilleurs avocats en litige fiscal par plusieurs publications juridiques et a représenté avec brio de nombreux clients au cours de vérifications fiscales très controversées, de recours administratifs et ce, devant tous les niveaux de tribunaux fédéraux et provinciaux au Canada. Ses écrits sur le droit fiscal ont aussi souvent été publiés et il prend souvent la parole lors d’événements à l’attention des professionnels fiscaux. Mark est dédié à sa jeune famille et s’est dévoué à son perfectionnement tout au long de sa vie. Il est actif au sein de plusieurs organismes professionnels et communautaires et a assuré des centaines d’heures de service juridique pro bono pour des associations caritatives, à but non lucratif et des individus à faible revenu.

Alina Turner
Directrice, Turner Strategies

Dr Alina Turner est reconnue comme une des meilleures chercheuses et penseuses dans le domaine des questions sociales, en particulier des suites de ses travaux sur la planification et l’intégration des systèmes. Son enthousiasme et sa passion pour ces travaux puisent leur source dans son expérience vécue des problèmes sociaux contre lesquels elle continue de lutter dans le cadre de sa profession. Elle est membre de la faculté de politique publique de l’Université de Calgary et fait partie du réseau d’experts du Forum économique mondial en en ce qui a trait au futur des villes et à la santé mentale. Elle siège aussi au Rural Advisory Board on Housing and Homelessness de l’Alberta.

Dr Turner est la co-fondatrice de HelpSeeker.org, une entreprise sociale BCorp qui se spécialise dans l’évaluation des systèmes et des données en temps réel en soutien aux changements de systèmes, tout en connectant rapidement les gens à l’aide dont ils ont besoin. Elle dirige aussi Turner Strategies depuis 2012, une société de conseil soutenant les leaders dans le changement à grande échelle grâce à l’engagement communautaire, l’analyse et la visualisation des données, la recherche et l’évaluation des meilleures pratiques. Cette société équipe les acteurs du changement des soutiens techniques et stratégiques qui accélèrent de façon notable et mesurable les initiatives qui ont un impact social. En collaboration avec l’Observatoire canadien sur l’itinérance et Vers un chez-soi Canada, Turner Strategies a créé la Systems Planning Collective, dont la tâche est de renforcer les capacités à échelle nationale pour prévenir et mettre fin à l’itinérance.

Dr Turner a œuvré au niveau de la direction et du conseil d’administration au courant des quinze dernières années, y compris à titre de vice-présidente de la stratégie auprès de la Calgary Homeless Foundation où elle a dirigé la mise en place du premier système de gestion de l’information sur l’itinérance (SGIS) et conçu ce système au service de l’itinérance, la gestion de son rendement, l’assurance de la qualité et la stratégie du financement. Auparavant, Alina travaillait dans le cadre de l’initiative de réduction de la pauvreté pour Centraide de Calgary et la région, et plusieurs agences de première ligne d’aide aux immigrants et aux itinérants.

Rui Wang
Vice-président par intérim de la recherche et de l’innovation et grand prévôt adjoint, Université York

Docteur Rui Wang est le vice-président par intérim de la recherche et de l’innovation et le grand prévôt adjoint responsable de la planification de la présence permanente de l’Université York dans la ville de Markham.

Après avoir quitté l’Université Laurentienne où il était membre du Département de biologie, le docteur Wang s’est joint à York pour y tenir le poste de vice-président de la recherche de 2015 à 2018. Avant cette nomination, il était vice-président de la recherche puis vice-président de la recherche, du développement économique et de l’innovation auprès de l’Université Lakehead. Ayant rempli le rôle de vice-président de la recherche pour deux établissements différents, le docteur Wang a su apporter au poste qu’il occupe à York un volume important d’expertise et d’expérience.

À l’Université Laurentienne, il avait mis en place des stratégies pour intensifier la capacité de la recherche et en consolider les forces, réussissant par conséquent à en accroître le financement. Il a également encouragé les initiatives de collaboration avec les partenaires communautaires et de l’industrie et les universités canadiennes et internationales. Lors de son séjour à Lakehead, il a pris la tête du développement et de la mise en place du premier plan stratégique de l’université et a mis en œuvre des politiques et des procédures de soutien à la recherche et aux chercheurs. La création d’Innovation et technologies minières Laurentienne (ITML) et la réussite du lancement du Fonds d’excellence en recherche Apogée Canada de Laurentienne – Metal Earth – sont un témoignage supplémentaire de son leadership à l’Université Laurentienne. Il a encouragé l’équité et la diversité tout au long de sa carrière, favorisant l’enseignement et la recherche autochtones, et a joué un rôle essentiel dans le soutien de la création de l’Institut de recherche autochtone Maamwizing en 2017.

Le docteur Wang détient un MSc et un MD des universités de Xi’an et Shandong en Chine et un doctorat en physiologie de l’Université de l’Alberta. Ses recherches se spécialisent sur l’étude du métabolisme et des fonctions physiologiques d’un petit groupe de molécules gazeuses dans notre organisme, connu sous le nom de «gasotransmitters» (transmetteurs de gaz).